Cycle sur "Les Mémoires du vivant"
Les propriétés du vivant se caractérisent par la capacité des organismes à se reproduire et à s’adapter aux milieux environnants grâce à l’acquisition d’informations et de mises en relation. Le vivant a ainsi développé des stratégies très diversifiées de mémorisation sans lesquelles les mécanismes d’évolution et d’adaptation n’auraient pu avoir lieu. Les notions de mémoire ne se résument pas à la mémoire neuronale. Elles existent dans la pérennité des espèces ou des cellules au sein d’un tissus. Elles sont prédominantes dans les relations entre procaryotes, protistes et autres eucaryotes et on les découvre même dans les interrelations entre plantes au travers de différents modes de communications. Nous décrirons ainsi les différentes mémoires mises en place, qu’elles soient de natures génétiques et épigénétiques, ou qu’elles mettent en jeu des modes d’organisation et d’interdépendances aux échelles cellulaires et d’organismes. Les grands thèmes abordés seront : 
1. Génétique, environnement et épigénétique 
2. Communications cellulaires 
3. Symbioses, microbiotes et biofilms,
4. Communications, comportements et organisations sociales

5. Mémoire et neurosciences.